les 10 femmes guerrières les plus légendaires dans le monde viking

Les femmes à l'époque viking

fouilles archéologique Birka

En 2017, l’archéologue « Charlotte Hedenstierna-Jonson », plublia son étude sur une tombe viking découverte à Birka dans les années 1800. L’étude qu’elle y a mené prouva que la tombe qui était considéré comme celle d’un guerrier viking était en fait celle d’une femme.Après des tests  ADN, une preuve de l’existence de femmes guerrières viking à enfin été découverte et confirmée.

Cette révélation fut contestée et notamment par la le professeur Judith Jesh (spécialiste des femmes à l’époque viking). Des problèmes ont été soulignés sur les procédures ainsi que sur les conclusions auxquelles l’équipe était arrivé.

La majorité des chercheurs est qu’il n’y avait pas de guerrières vikings. Cela aurait été contraire à l’éthique des hommes du nord.

Les femmes avaient pourtant des droits égaux à ceux des hommes, elles pouvaient posséder des terres, demander le divorce, être des membres influents ou posséder leurs propres entreprises. Elle s’occupaient de la maison, des parents agés ainsi que des enfants et il était peu probable qu’il ai été toléré qu’elles se soustraient à leurs responsabilités pour rejoindre leurs homes au combat.

Pourtant, la littérature et les sagas scandinaves, décrivent un certain nombre de femmes légendaires qui ont précisément dérogé à ces règles.

Dans les sagas Islandaises du 12eme et 13 siècle, nous pouvons retrouver un nombre de femmes décrites comme fortes et aussi braves que des hommes au combat.

Vierges au bouclier, Héroïne et Valkyries

Les plus célèbres des guerrières mortelle connues dans les sagas étaient les servantes du bouclier. Leurs homologues dans le monde spirituel étaient les Valkyries.

Ont appelle la servante du bouclier, une femme qui aurait prit les armes et combattue aux cotés des hommes. L’un des récits le plus connu est celui de Saxo Grammaticus dans sa description de la bataille de Bråvalla (ou Brávellir) (vers 750 ap. J.-C.

Bien que contesté historiquement, nous trouvons dans la Gesta Danorum du début du 13eme siècle, une affirmation sur le fait que 300 servantes du bouclier ont combattues avec le peuple Danois.

Ont retrouve aussi ce concept de femmes guerrières dans l’histoire de Blenda de Småland(entre 500 et 750 après JC) qui sauva son pays de l’invasion Danoise en invitant ces derniers à une fête et en les faisant boire. La nuit avec son armée de femmes, elle tua l’ennemis dans son sommeil.  Bien que cete histoire ai été publier la première fois au 17eme siècle, beaucoup pensent qu’elle est plus ancienne mais il n’y a pas de moyens pour vérifier ce fait.

Des histoires ou les femmes prennent les armes se retrouvent dans les sagas islandaises ainsi que dans bon nombre de mythes scandinaves:

  • Olga de Kiev – régente de Kievan Rus, a vengé la mort de son mari.
  • Hervor – manieuse de l’épée magique Tyrfing.
  • Freyja – déesse de la fertilité, de l’amour et de la chance.
  • Skadi – déesse de la chasse et du ski.
  • Brynhild – la Valkyrie qui devenue mortelle, se venge.
  • Gudrid Thorbjarnardóttir – exploratrice en Amérique du Nord (Vinland).
  • Lagertha – la servante du bouclier victorieuse.
  • Sigrid la Fière – a régné seule, a tué ses prétendants.
  • Freydis Eiríksdóttir – exploratrice et défenseur de son parti.
  • Unn the Deep-Minded – installée en Islande, a commandé sa propre flotte.

Olga de Kiev

Olga de Kiev (890 – 969) était mieux connue sous le nom de Sainte-Olga. Un certains nombre d’éléments mythiques et légendaires la place parmi les guerrières Viking (Varangiennes) de légende.

les 10 femmes guerrières les plus légendaires dans le monde viking 1

Epouse d’igor de Kiev, fille de Rurik, elle fut adoptée par Oleg le Prohète.

Son mari trop avide, fut assassiné par la première tribus Slave de l’est (Drevliennne). cette tribu voule ensuite qu’Olga devienne l’épouse de leurs prince afin de consolider leurs positions dans la région.

Olga n’avait plus qu’une seul idée en tête, venger son mari.

Elle invita les émissaires Drevliens dans sa résidence, puis les fit jeter dans une fosse ou ils furent enterrés vivants.

Ensuite, elle demanda aux plus sages Drevliens de venir à son palais et après les avoirs invités à se baigner avant le dîner, elle mit le feu au bain public pour les faire brûler vif.

Pour finir, elle demanda aux Dervliens de préparer un grand festin en l’honneur de son défunt mari. Une fois saouls, Olga envoya ses hommes pour les achever.

Son dernier acte de vengeance a été de repousser les Dreviliens dans la ville d’Iskorosten ou son mari Igor avait été assassiné, et ensuite assiégea la citée.

Quand elle su qu’elle ne pourrait pas prendre la ville, elle offrit des termes de réditions plus légers en demandant trois pigeons et trois moineaux de chaque maison. Lorsqu’ils furent livré,  du souffre fut attaché à leurs pattes  et ils furent ensuite relâchés.

Quand ils retournèrent dans leurs nids, la ville brûla entièrement et les survivants furent tués ou vendus comme esclaves.

Hervor

Hervor est l’héroïne de la saga Hervararar du 13eme siècle après J.-C.

Sont père(Tyrfing) possédait une épée magique, mais il fut tué pendant un duel et l’épée enterrée avec lui.

Hervor se rendit sur l’île de Samsø dans la région de Kattegat ou son père reposait et invoqua son esprit pour lui demander ou se trouvait l’épée.

L’esprit de son père lui demanda de ne pas poursuivre sa quête mais finalement lui remit l’arme magique.

L’épée n’apporta que malheur et désespoir à Hervor qui finalement décida de s’intallée et de se mariée.

les 10 femmes guerrières les plus légendaires dans le monde viking 2

Des années plus tard, c’est son fils Heidrek qui hérita de l’épée, mais celle-ci lui causa autant de malheurs qu’à sa mère.

Après la mort de Heidrek, l’épée passa à sa fille qui s’appelait aussi Hervor, mais elle finit par mourir au combat.

Freyja

Freyja déesse guerrière

La déesse la plus populaire dans le panthéon scandinave.

Déesse de la fertilité, de la chance, de la luxure, de la protection et de l’au-delà, elle voyageait sur un char volant tiré par des chats et distribuait ses possessions à l’humanité.

Elle était invoqué par les vikings pour les récoltes mais aussi pour avoir des enfants forts ainsi que des mariages stables.

Associée à la guerre et aux batailles, Freyja préside le Fólkvangr (« Champ du peuple ») et on dit qu’elle ramasse pour elle-même la moitié des morts sur le champ de bataille, l’autre étant destiné à Odin et aux Valkyries.

Skadi

Fille du géant Thjazi qui fut tué par Thor. Son père n’ayant pas de garçon pour le venger, elle prit un casque et toutes les armes qu’elle put emportée pour se rendre à Asgard  pour rendre des comptes.

Apparaissant aux portes armée, elle fut apaisée par l’offre des Asgardiens de choisir son propre mari parmi eux, mais ne du le faire qu’en regardant leurs pieds.

Choisissant un homme qu’elle pensait être beau, elle choisit le dieu de la mer Njord.

Skadi aimait les montagnes ou elle chassait et skiait alors que Njord aimait sa grotte sombre et humide.

Skadi guerrière viking

Ils essayèrent de trouver un compromis en vivant en vivant 9 jours chez l’un et 9 jours chez l’autre.

Skadi ne put endurée d’être séparée des montagnes et le quitta pour sa maison dans les montagnes.

Certains lui prête le titre de mère de Freyer et Freyja, mais nous ne trouvons pas de lectures sur son rôle.  Après s’être séparée de Njord, elle poursuivit son chemin.

Brynhild

Brynhild valkyrie
Aussi appelé Brynhildr, Brunhild, Brunhilde ou Brunhilda) elle est un Valkyrie qui, après avoir soutenu le mauvais héros dans un concours supervisé par Odin, fut rendue mortelle et emprisonnée dans un château derrière un mur de boucliers, endormi dans un cercle de feu, jusqu’à ce qu’elle soit secourue part un champion.
Le héros Sigurd la sauva et lui donna une bague, lui promettant de l’épouser, mais il du d’abord aller à la cour du roi Gjuki.
La femme de Gjuki, une sorcière, voulut que Sigurd épouse sa fille Gudrun et lui donna une potion qui lui fit oublier Brynhild.

Le sorcière orchestra également le sauvetage de Brynhild pas son fils Gunar qui voulait l’épousée. Gunnar ne parvint pas à traverser le cercle de feu et Sigurd prit alors sa forme pour secourir Brynhild.

Elle épousa alors Gunnar en croyant que c’était lui qui l’avait sauvée.

Pendant une dispute avec Gudrun, Brynhild apprise que c’est Sigurd qui l’avait sauvée, puis l’a abandonnée. Elle jura alors de se venger d’eux tous.

Elle tua le jeune fils de Sigurd et fit tuer Sigurd dans son sommeil.

Quand le bûcher funéraire fut allumer et Sigurd placé dessus, elle se jeta dans le feu .

En se rendant dans le royaume de l’au-delà, à »Hel », elle rencontra une géante qui lui reprocha son comportement. Mais Brynhild  n’était pas repentie et elle avait l’intention de vivre avec Sigurd comme ils l’avaient prévus au début de l’histoire.

D’après la sagas, Ils auraient eu une fille dans l’histoire qui serait devenue l’épouse de ragnar Lothbrok.

Gudrid Thorbjarnardóttir

(né vers 970/980 après JC) elle a été l’une des premieres exploratrice de l’Amérique du Nord, selon la saga des Groenlandais et celle d’Erik le Rouge.
Elle était originaire d’Islande, mais elle est partie avec son père et Erik le Rouge s’installer au Groenland.
Son mari est décédé et peu après, elle a épousé le frère cadet de Leif Erikson, Thorstein, qu’elle a accompagné avec son beau-frère dans leur expédition en Amérique du Nord où elle a exploré le Vinland avec les autres membres du groupe.
Gudrid Thorbjarnardóttir
Thorstein y mourut et Gudrid retourna au Groenland où elle épousa un certain Thorfinn Karlsefni.
Quelque temps plus tard, elle revint avec lui au Vinland pour y établir un campement permanent.
Leur fils, Snorri Thorfinnsson, est le premier enfant européen né en Amérique du Nord.
Comme Freydis, le Gudrid des sagas est probablement enraciné dans une figure historique réelle.

Lagertha

Lagertha la bouclière

Egalement connue sous le nom de Ladgerda, elle n’est citée que dans le chapitre 9 de la Gesta Danorum de Saxo Grammaticus.

L’héroïne légendaire est venue en Norvège pour venger la mort de son grand père Siward ainsi que l’humiliation de ses femmes et de ses proches aux mains du roi de Suède.

Beaucoup d’autres femmes la survire et se portèrent volontaires pour l’aidée.

 Ragnar Lodbrok fut tellement impressionné qu’il décida d’en faire son épouse, mais la légende raconta que Lagherta lui imposa des épreuves pour prouver sa valeur.

Vous pouvez retrouver l’histoire sur le lien bleu ci-dessus.

Sigrid La Fière

Sigrid le Fier(c. 927-c. 1014 après JC, également connue sous le nom de Sigrid la hauntaine, Sigríð Storråda ou Sigrid Tostadottir) était une reine suédoise qui refusait de vivre selon les règles des autres.

Elle était mariée à Erik le Victorieux, roi de Suède (970-995), et après sa mort préféra régner seule.

Elle a été courtisée par Harald Grenske de Norvège et Vissavald de la Rus de Kiev, mais elle conclue que les deux n’étaient intéressés par elle que pour ses terres et sa richesse.

Elle les invita à une fête où, après qu’eux et leurs hommes se soient endormis après avoir trop bu, elle barra les portes de la salle et les brûla à mort pour décourager les futurs prétendants. Son historicité est contestée et, par conséquent, cette histoire juteuse n’est peut-être rien de plus qu’une légende.

sigrid la fière | sigrid la hautaine

Freydis Eiríksdóttir

les 10 femmes guerrières les plus légendaires dans le monde viking 4

Freydis Eiríksdóttir (v. 970-c. 1004 de notre ère) était soit une grande guerrière, soit une meurtrière malfaisante et connivente, selon l’histoire qu’on lit sur elle.

Elle apparaît dans la Saga d’Erik le Rouge (où elle est l’héroïne) et La Saga des Groenlandais.

Dans la saga d’Erik le Rouge, Freydis, fille d’Erik le Rouge, accompagne une fête au Vinland (Terre-Neuve, Amérique du Nord).

Ils sont attaqués par un groupe d’indigènes et les hommes du parti battent en retraite, laissant Freydis seul.

Elle leur dit : « Pourquoi vous éloignez-vous de créatures sans valeur, de grands hommes que vous êtes, alors que, comme il me semble probable, vous les massacreriez comme tant de bétail ?

Laissez-moi mais ayez une arme, je pense que je pourrais me battre mieux que n’importe lequel d’entre vous.

Bien qu’elle était malade (peut-être enceinte) et seule, Freydis saisit l’épée d’un camarade mort et, en déchirant sa chemise et en se frappant les seins avec la lame, défia l’ennemi qui se retira.Elle sauva ainsi son groupe.

Dans La saga des Groenlandais, elle accompagne son mari, ses hommes ainsi que ses deux frères et partenaires commerciaux au Vinland.

Elle n’aimait pas les frères et estimait qu’ils étaient trop présomptueux, alors elle les pièga en disant à son mari qu’ils les avaient maltraitée et battue et qu’elle divorcera de lui s’il ne vengeait pas l’insulte.

Son mari et ses hommes tuèrent les frères et leur groupe mais ne firont pas de mal aux femmes, alors Freydis tua toutes les femmes elle-même avec une hache.

Il est probable que cette deuxième histoire, écrite plus tard que la première, soit une tentative de discréditer la forte figure féminine de la saga précédente. Contrairement aux personnages mythologiques et légendaires plus clairement évoqués plus haut, Freydis a plus de chances de refléter une personne historique réelle, car le consensus est que ces deux sagas qui mentionnent le Vinland se souviennent de personnes réelles et d’événements qui ont été au moins partiellement préservés par une tradition orale.

Unn the Deep-Minded

Unn the Deep-Minded (9e siècle après JC, également connu sous le nom de Aud the Deep-Minded et Unn– ou Aud Ketilsdóttir) était la fille de Ketil Flatnose de Norvège qui a fui en Ecosse suite à la montée de Harald Fairhair (850-933 CE) en Norvège.

Quand son père et son fils Thorstein moururent, elle comprit que sa position en Ecosse était précaire et se rendit d’abord dans les Orcades au nord, puis en Islande qu’elle explora avant de s’installer.

Elle commandait un équipage d’hommes qui lui étaient si loyaux qu’aucun d’entre eux ne contractait des contrats de mariage qui risquaient de mettre en péril les biens ou le pouvoir de Unn.

Unn the Deep-Minded

Elle a présidé sa famille et a atterri dans le sud de l’Islande jusqu’au jour de sa mort.

Le jour du mariage de son petit-fils, Olaf Feilan, elle supervisa les préparatifs et le service, puis se retira noblement dans ses chambres où elle mourut dans son sommeil.

Laisser un commentaire