Le Norvégien : Le Chat Viking

les vikings voyageaient avec des chats image par videnskab.dk (1)

Des guerriers redoutables, protégeant férocement leur territoire et explorant largement pour conquérir de nouvelles terres. Non, nous ne parlons pas des Vikings cette fois-ci. Enfin si, mais d’un sous-ensemble spécifique… les chats vikings !

Pour enfoncer un peu plus le clou de l’histoire des Vikings, ces barbares sans pitié qui ne cessent de massacrer et de piller, nous savons maintenant qu’ils avaient des chats de compagnie.

Alors, que savons-nous de l’affection des Vikings pour les félins à poils ? Jetons-y un coup d’œil.

Les chats dans la mythologie nordique

Commençons par le début en nous penchant sur la mythologie. Il existe un certain nombre de récits de chats mentionnés dans le folklore scandinave. Le dieu nordique Freya (Freyja) conduisait un char tiré par deux chats.

Dans la Prose Edda, ces derniers sont appelés “gib-cats” et sont décrits comme étant de couleur grise ou bleue. Les chats étaient un cadeau de Thor, et Freya les utilisait pour se rendre aux funérailles de Baldur, son fils dont elle était séparée.

Le chat était l’animal sacré de Freya et il semblerait qu’elle bénissait ceux qui étaient gentils avec eux. Souvent, si un mariage coïncidait avec le beau temps, on disait que la mariée avait “bien nourri le chat”.

Il y a aussi le conte folklorique scandinave d’un chat qui aide un pauvre homme. D’abord, le chat gagne un château d’argent et d’or en trompant un troll – le faisant parler jusqu’au lever du soleil où il se transforme en pierre. Ensuite, le chat demande au pauvre homme de lui couper la tête.

Après avoir été persuadé, il s’exécute à contrecœur, et le chat se transforme en une princesse qui avait été transformée en chat par le troll. Les deux se marient alors et vivent heureux dans le château.

Ailleurs, le féroce loup Fenrir est retenu par une chaîne appelée Gleipnir, fabriquée à partir de six ingrédients magiques, dont “le bruit d’un chat qui marche”.

Enfin, un des Géants du givre a trompé Thor en lui faisant essayer de soulever un énorme chat. Lorsque Thor n’a pu soulever qu’une patte, le chat s’est révélé être le Jormungandr, le puissant serpent qui encercle Midgard.

” Le Norvégien” : Une Race de Chat ancienne qui provient des vikings

Le chat norvégien est résistant et flexible, il dégage de la force et de la puissance. Les os et les muscles sont solides. Ses pattes sont larges, arrondies et très bien développées pour la stabilité sur la neige. La fourrure de longueur moyenne est très dense, totalement imperméable et protège des basses températures. La fourrure est plus longue sur le poitrail, le thorax et les pattes arrière.

index-e1405860426587

L’étude des chats

Les historiens tentent toujours de comprendre comment les chats ont conquis le monde depuis leurs débuts au Moyen-Orient. On sait beaucoup de choses sur la domestication des chiens et sur la façon dont ils se sont répandus dans le monde, mais on en sait si peu sur les chats.

Ce que nous savons, c’est qu’il est probable que les Vikings ont joué un rôle dans la propagation de nos compagnons félins à travers le monde. Une étude majeure qui s’est terminée en 2016 a été présentée au 7e symposium international sur l’archéologie biomoléculaire à Oxford, au Royaume-Uni, par Eva-Maria Geigl, une chercheuse de l’Institut Jacques Monod à Paris. Si vous voulez en savoir plus sur l’histoire du chat, vous pouvez visiter le royaume du chat.

Les premiers chats domestiqués par les vikings

Tous les chats domestiques modernes appartiennent à l’espèce Felis catus. Ceux-ci descendent à leur tour d’une seule sous-espèce, le chat sauvage du Proche-Orient, Felis sylvestris lybica. Ce petit membre de la famille des chats sauvages, de couleur fauve, parcourt encore aujourd’hui les zones désertiques du Moyen-Orient.

Les chats sauvages sont très différents des chats que nous gardons comme animaux de compagnie. Ils sont solitaires, de mauvaise humeur et plutôt reclus. Mais en termes génétiques, ils ne sont pas si différents. Alors, comment ces chasseurs féroces mais timides sont-ils devenus les adorables boules de poils que nous connaissons aujourd’hui ?

Laisser un commentaire