Ivar The Boneless | Ivar Le Désossé

Fiche

Alex Høgh Andersen acteur de Ivar le désossé dans la série viking

nom

Ivar the boneless

Ivar le désossé

du vieux nordique: Old Norse Ívarr hinn Beinlausi)

informations générales:

année de naissance:

inconnue

Mort en 

872-873 après JC à Dublin

Titres:

souverain de York

connu du vieux Norrois et des sources latines médiévales comme le fils du légendaire roi viking Ragnar Lothbrok.

Alex Høgh Andersen

Interprète de Ivar le désossé (Ivar the boneless) dans la célèbre série télévisée Vikings.

Acteur Danois né le 20 mai 1994

Alex Høgh Andersen acteur vikings

Pourquoi Ivar le désossé ?

Son épithète est le résultat malheureux de l’impatience de Ragnar lors de sa nuit de noces avec Aslaug, qui l’avait averti d’attendre trois nuits avant de consommer leur mariage, de peur que le fils qu’ils avaient conçu ne soit né sans os.

Il est difficile d’imaginer ce qu’implique exactement l’absence d’os d’Ivar on a l’impression d’avoir des os fragiles ou cassants ou littéralement pas d’os, du moins dans ses jambes .Ivar était porté partout sur une civière ou un bouclier.

Il était célèbre pour son intelligence et sa perspicacité stratégique. Généralement montré comme le leader de sa bande de frères dans leurs aventures, la populaire série télévisée Vikings, dans laquelle Ivar est représenté par Alex Høgh Andersen, fait écho à ce trait de caractère et le montre aussi comme un tacticien brillant .

il est traîné dans une charrette en raison de son handicap et est représenté comme un enfant gâté cruel et impitoyable qui devient un peu un sociopathe, tuant son frère Sigurd Snake-in-the-Eye en colère.

Il faisait partie de la célèbre famille légendaire dont les membres exacts varient selon la source que vous lisez. Outre les parents Ragnar et Aslaug , l’Ivar des légendes médiévales est souvent vu avec les frères Bjorn Ironside, Hvitserk et Sigurd Snake-in-the-Eye.

Ivar est parfois assimilé à un Ivar historique (‘Hingwar’) qui semble avoir été l’un des chefs de la Grande Armée Viking qui débarqua en Angleterre en 865 de notre ère, ou un certain chef viking nommé Ímar qui vivait à Dublin entre 853-873.

Cependant, il y a beaucoup de problèmes avec une telle identification directe. Comme pour le Ragnar Lothbrok plus grand que nature, il est possible que les personnages qui ont laissé leurs empreintes sur les activités vikings du IXe siècle de notre ère aient contribué à inspirer les légendes ultérieures (vers le XIIIe siècle), remaniées et adaptées aux propres fins des auteurs.

Ivar le désossé dans La Saga de Ragnar Lothbrok

Ivar le Désossé n’apparait que dans le mythe de Ragnar Lothbrok.

Le point de départ de ses actions doit être sa source principale et la plus connue : la Saga islandaise du 13ème siècle de Ragnar Lothbrok (Vieux Norrois : saga Ragnars loðbrókar).

Elle débute avec l’enfance d’Aslaug, qui deviendra la deuxième épouse de Ragnar et la mère d’Ivar.

Elle est la fille de Sigurd et Brynhild (le légendaire dragonnier et la Valkyrie de la mythologie germanique popularisée par Wagner), qui meurent quand elle est âgée de trois ans.

SOUVENT EN TRAIN DE FAIRE DES RAIDS ENSEMBLE, LES FILS DE RAGNAR LOTHBROK SONT MENÉS PAR IVAR LE DÉSOSSÉ QUI EST PORTÉ SUR UNE CIVIÈRE & FAIT PREUVE D’UN VÉRITABLE TALENT POUR LA STRATÉGIE.

Elle grandit en Norvège, recueillie par une famille pauvre qui l’appellèrent Kráka (« corbeau ») et la gardère cachés. Pendant ce temps, Ragnar, fils du roi Sigurd Ring du Danemark, rencontra sa première femme Thora après avoir débarrassé sa ville de Götaland de son problème de dragon. Avec elle, Ragnar a deux fils, les demi-frères aînés d’Ivar, Eirek et Agnar.

Après la mort prématurée de Thora, Ragnar rencontra Kráka lors d’un raid en Norvège et l’épousa malgré son héritage apparemment pauvre. Bien que Kráka lui disait qu’elle a été maudite de donner naissance à un fils sans os si son mari se montrait trop impatient le soir de son mariage (plutôt que d’attendre trois nuits), Ragnar ne pu se contrôler. Ainsi, neuf mois plus tard, Ivar l’Désossé est né.

Malgré un certain inconfort, la situation d’Ivar aurait pu être bien pire. Les autres fils de Ragnar et Kráka : Bjorn Ironside, Hvitserk et Rognvald (et, plus tard, Sigurd Snake-in-the-Eye), devenus de grands hommes et des guerriers courageux. Allant souvent faire des raids ensemble, étaient souvent conduits par Ivar qui porté sur un brancard ou un bouclier fit preuve d’un vrai talent pour la planification et la stratégie.

Le haut de son corps semblait avoir une force extraordinaire, malgré son désossement, du moins dans cette saga particulière.

Ivar et la vache Sibilja

Lorsqu’il rencontra le roi Eystein de Suède au combat, ce dernier avait à ses côtés une vache magique nommée Sibilja qui faisait des ravages sur ses adversaires, Ivar se lèva et ordonna à ses hommes de créer un arc massif à partir d’un grand arbre, et de son bouclier, il  » tira avec son son arc comme s’il s’agissait d’une petite branche d’orme « , touchant la malheureuse Sibilja droit dans ses yeux. La vache se déchaîna  alors qu’Ivar  lancé par ses homme l’écrasa complètement.

Après avoir vaincus Siblija, sa voix transperça tout le champ de bataille, atteignant chaque guerrier comme s’il se tenait juste à côté d’eux, les motivant. Ainsi, les fils de Ragnar ont obtenu la victoire.

Ivar dans la Gesta Danorum

DANS LA GESTA DANORUM, IVAR EST MONTRÉ COMME UNE PERSONNE SAGE ET RESPECTUEUSE DIGNE DE LA CONFIANCE DE SON PÈRE, S’INTÉGRANT DANS L’AMBIANCE GÉNÉRALE DES AUTRES LÉGENDES.

Bien qu’il existe d’autres sources latines médiévales qui mentionnent Ragnar et ses fils, la principale source latine dans laquelle nous trouvons également Ivar en détail est la Gesta Danorum ( » Les actes des Danois « ). Probablement écrit au début du XIIIe siècle de notre ère par Saxo Grammaticus, le Gesta introduit de nouveaux personnages et événements non rapportés par d’autres sources. Une explication à ce méli-mélo apparent est que Saxo a peut-être essayé de concilier différentes versions d’histoires qu’il avait entendues ou lues ailleurs en un seul récit. Entre autres, deux épouses de Ragnar qui ne sont mentionnées nulle part ailleurs dans la Gesta : la servante de bouclier Lagertha et une femme nommée Swanloga.

Une différence cruciale entre l’œuvre de Saxo et la saga et contes dont il a été question plus haut est qu’Aslaug est totalement absente, ce qui crée un léger problème parental pour Ivar, qui est normalement représenté comme son fils. Bien qu’il ne le dise pas explicitement, lorsqu’il parle de la rencontre de Ragnar et Thora, Saxo semble impliquer qu’Ivar (ici Iwar) est son fils : Par elle, il engendra deux fils noblement doués, Radbard et Dunwat. Ils avaient aussi des frères : Siward, Biorn, Agnar et Iwar. (9). Siward correspond avec Sigurd (Snake-in-the-Eye) et Biorn avec Bjorn Ironside, tandis que Radbard et Dunwat sont des caractères génériques. D’autre part, Saxo ne mentionne pas du tout qu’Ivar n’a pas d’os, peut-être le rejetant comme une fantaisie beaucoup trop irréalisable.

Dans la Gesta, Ivar est montré comme une personne sage et respectueux digne de la confiance de son père, s’intégrant à l’ambiance générale que l’on retrouve dans les autres légendes. Tandis qu’un les autres fils de Ragnar,comme Ubba (ici épelé Ubbe) prévoit d’usurper son père.
Ivar, gouverneur du Jutland au Danemark, évite le conflit par un exil volontaire. Cela lui vaut les éloges de son père, Ragnar lui confia plus tard la direction de son royaume pendant son absence.

Par la suite, l’histoire du roi Ælla se déroula et Ivar aidant son père lors de son premier voyage à York, puis apprena la mort de Ragnar.

L’astuce de la peau de sanglier est préservée ici aussi, jetant ainsi les bases de la règle de deux ans d’Ivar en Angleterre. Il s’installa ensuite au Danemark, choisissant son frère Agnar pour surveiller l’Angleterre.

C’est la dernière fois qu’on entend parler d’Ivar dans ce conte.

Ivar le désossé a vraiment existé ?

Si l’on laisse de côté le fait qu’une personne qui était littéralement sans os a peu de chances d’être entrée dans l’histoire en tant que célèbre voleur Viking (ou même d’avoir survécu à une naissance antérieure à cette époque), Ivar, fils de Ragnar, a une base dans la réalité historique.

Le mot de prudence dans cet examen vient de l’écart de temps entre les sources et leur sujet : la plupart des sagas Ragnar surgissent à partir du XIIe siècle de notre ère et sont clairement de nature légendaire, tandis que les actes qu’elles décrivent ont lieu au IXe siècle.

Ce siècle n’est pas non plus une mine d’or pour ce qui est de la couverture par les sources historiques, de sorte que les histoires peuvent être difficiles à vérifier. Ajoutez à cela le fait que beaucoup de noms vikings étaient assez communs, donc trouver un certain « Ivar » dans deux sources distinctes ne garantit pas du tout que c’est la même personne.

Si Ivar le Désossé des dernières sagas était directement basé sur des Vikings historiques, les deux précédents semblent être les meilleurs candidats.

Beaucoup de choses mettent en garde contre le fait de les voir comme des personnages collés-copiés car beaucoup de détails diffèrent entre les légendes et l’histoire.

Pour commencer, le père supposé d’Ivar, Ragnar Lothbrok, n’était probablement pas directement historique, mais plutôt basé sur de multiples personnages liés ensemble dans un personnage plus grand que nature, servant un but littéraire. Celui qui a inspiré Ragnar n’est d’ailleurs en aucune façon lié à l’histoire Hingwar/Ímar.

Pour autant que nous sachions, l’invasion viking de l’Angleterre anglo-saxonne en 865 après J.-C. n’a rien à voir avec la vengeance du père de qui que ce soit, comme dans les sagas.

La mise en scène de l’histoire d’Ivar le Désossé au IXe siècle de notre ère s’inspire clairement de la réalité. Il n’est pas difficile non plus d’imaginer comment les actes de vrais Vikings comme Hingwar et/ou Ímar ont pu, très loin dans le temps, inspirer l’Ivar le Désossé des légendes, qui y a pris des proportions très enjolivées et adaptées mais dont les racines remontent au IXe siècle de l’histoire.