bjorn côtes de fer | björn ier

Fiche

 

bjorn cote de fer

informations générales

nom:

Björn Lodbrok

Björn Ier

Björn Côtes-de-Fer

Björn Ragnarsson

en vieux norrois « Björn Járnsíða »

Année de naissance:

NC

mort en:

876 après JC

Titres:

Roi de Suède et d’Uppsala

Alexander Ludwic

Acteur incarnant Bjorn côte de fer des la célèbre série viking

né au Canada le 7 mais 1992

Alexander Ludwig acteur de Bjorn cote de fer dans la série viking

famille:

Père de:

Fils de

Ragnar Lodbrok

Aslaug ou Thora suivant les sources.

Epouse(s):

inconnue

Qui était Bjorn ironside (Bjorn côte de fer) ?

Il est un Viking légendaire qui, dans les histoires qui l’entourent, fait des raids avec ses frères et son père, le chef Viking Ragnar Lothbrok.

Si les légendes mentionnant Bjorn se situent au IXe siècle après JC, elles sont surtout connues de trois sources, toutes datant environ du XIIIe siècle

  •  La Saga de Ragnar Lothbrok,
  • Le conte des fils de Ragnar
  • Le Gesta Danorum de Saxo Grammaticus

il est le fils de Ragnar et Aslaug (ou Thora, dans la Gesta Danorum), et ses plus célèbres frères sont Ivar le désossé, Hvitserk et Sigurd oeil de serpent.

Dans leurs aventures, c’est son frère Ivar le désossé qui dirige la fraterie, pendant que Bjorn est décrit comme un guerrier féroce et endurci. Grâce à ses prouesses, il pouvait renverser le cour des batailles.

pourquoi bjorn cote de fer ?

Son épithète semble être assez littérale et fait référence à la résistance de ses côtes, qui étaient dure comme du fer.

Leurs voyages emmènent les frères depuis tout les coins de la Scandinavie jusqu’en Angleterre anglo-saxonne et, dans certaines histoires, en Normandie, dans les royaumes francs, en Lombardie et jusqu’à une ville appelée Luni ou Luna qui était censée être en route vers Rome.

Bjorn devint le souverain du centre de la Suède et d’Uppsala, apès la mort de son père aux mains du roi Ælla de Northumbria .

Sa mort ou sa façon de mourir n’est pas enregistrée et aucune informations n’est disponible à propos de sa ou ses femmes.

Malgré la populaire série télévisée Vikings, dans laquelle Bjorn est interprété par Alexander Ludwig,  il est le fils de Lagertha et non pas Aslaug

En ce qui concerne les enfants, seule l’œuvre légendaire « Hervararar saga ok Heiðreks « du 13e siècle en fait mention : Eirik et Refil. Dans cette histoire, le premier règne sur la Suède après la mort de son père et est remplacé par le fils de son frère Refil, qui s’appelle aussi Eirik.

Comme pour le reste de la famille Lothbrok, le personnage de Bjorn côte de fer pourrait s’inspirer d’un ou de plusieurs célèbres Vikings du IXe siècle. Un lien clair est difficile à établir.

Bjorn dans La Saga de Ragnar Lothbrok

La source la plus connue et la plus importante du mythe de Ragnar Lothbrok et de ses fils est la Saga islandaise de Ragnar Lothbrok (Vieux Norrois : saga Ragnars loðbrókar) du13e siècle.

L’œuvre décrit d’abord l’enfance de la mère de Bjorn, Aslaug, qui est la fille de Sigurd et Brynhild , mais perd ses parents quand elle a trois ans et grandit avec une famille pauvre en Norvège, qui l’appelle Kráka (‘corbeau’) et garde son origine cachée.

Pendant ce temps, Ragnar, fils du roi Sigurd du Danemark, débarrasse une ville de Götaland d’un problème de dragon et reçoit la main de Thora, fille du jarl de Götaland, en récompense. Avec elle, Ragnar eu deux fils, les demi-frères aînés de Bjorn, Eirek et Agnar.

Thora meurt malheureusement d’une mort prématurée.

Ragnar part ensuite en raid le long de la côte norvégienne ou il finit par trouver quelque chose d’imprévu ; il rencontra Kráka et l’emmèna, l’épousant pour sa beauté et son esprit vif malgré un héritage apparemment pauvre.

Le couple eu cinq fils ensemble : Ivar le désossé, Bjorn côte de fer, Hvitserk, Rognvald et,plus tard, Sigurd serpent dans les yeux.

Les frères, menés par Ivar, Bjorn et Hvitserk , allaient souvent faire des raids ensemble.

Bjorn finit par perdre son père quand celui-ci fut devenu un peu trop confiant. Après s’être vanté d’envahir l’Angleterre avec seulement deux navires, Ragnar fut capturé par le roi Ælla de Northumbria et rencontra la mort dans un puits à serpent.

Les fils de Ragnar vengèrent ensuite leur père en naviguant vers l’Angleterre et torturèrent Ælla en lui infligeant l’aigle de sang.

björn côtes de fer dans l'hitoire des fils de ragnar

Ce conte développe les actions de Bjorn et de ses frères, surtout après la mort de leur père aux mains du roi Ælla.

Ivar trouva un moyen d’établir des liens en Angleterre à partir d’une base à York et avec ses nouveaux alliés, lui et ses frères terrassèrent les forces d’Ælla.

Leur colère ne s’éteint pas avant la mort sous la torture du roi Ælla.

les fils de Ragnar partirent ensuite en raid, de l’Angleterre à la Normandie, en passant par d’autres régions de l’actuelle France et la Lombardie.

Comme dans la Saga, Luni est le point le plus éloigné qu’ils atteignirent, Rome étant trop éloignée et les hommes épuisés.

L’héritage de leur père fut divisé, et Bjorn côte de fer reçut Uppsala et le centre de la Suède, ainsi que toutes les terres adjacentes.

.Avec son plus jeune frère « Sigurd Snake-in-the-Eye », et Hvitserk, Bjorn passe beaucoup de temps à faire des raids en France avant de retourner dans son royaume nouvellement acquis. Il n’est plus mentionné et aucun récit de sa mort n’est enregistré non plus.

Bjorn ironside dans le Gesta Danorum

Une troisième source principale liée à la légende de Ragnar et dans laquelle son fils Bjorn côtes de fer joue un rôle clair est la Gesta Danorum (‘Les actes des Danois’). Probablement écrit au début du XIIIe siècle de notre ère par Saxo Grammaticus, en latin et non en vieux norrois comme les deux précédents, le neuvième livre de Gesta contient une mine d’informations sur la vie et les actions de Ragnar, y compris de nouveaux personnages et événements non rapportés par d’autres sources, tout en essayant de relier des éléments connus.

Deux épouses par ailleurs inconnues de Ragnar sont mentionnées ici : la servante de bouclier Lagertha et une femme nommée Swanloga. Le méli-mélo d’un récit qui en résulte peut être dû au fait que Saxo a essayé de réconcilier diverses histoires qu’il avait entendues ou lues ailleurs en un seul récit.

Saxo explique aussi l’épithète de Bjorn,  Biorn, ayant infligé tellement de coups à l’ennemi sans se blesser, gagna en force sur ses côtés, qui étaient devenues comme du fer, d’ou le nom « Ironsides ».

Bjorn, comme les autres frères, assista Ragnar lors de nombreux  raids et à des régulations à travers la Scandinavie et les îles britanniques.

Il reçut de Ragnar deux seigneuries sur la Suède en récompense de son courage et de son service et plus tard la Norvège en bonus.

Tout comme Ivar, Bjorn se comportait de manière exemplaire lorsqu’un des autres fils de Ragnar, Ubba, projetta d’usurper son père et tenta d’obtenir le soutien de Bjorn, dans un passage qui suinte la morale :

Esbern « le grand-père d’Ubba », qui était dans le complot, fit rapidement une tentative d’pproche sur Biorn , s’adressant à lui très courtoisement par le biais de ses envoyés.

Biorn lui répondit qu’il ne pencherait jamais plus vers la trahison que vers la bonne foi, et  jugea qu’il serait abominable de préférer la faveur d’un frère tristement célèbre à l’amour d’un père très juste. Les envoyés eux-mêmes furent punis par pendaison, parce qu’ils lui ont conseillé de commettre un crime si grave.

La Gesta continue l’histoire de Ragnar voulant conquérir l’Angleterre  ou il finit dans la fosse aux serpents.

A l’annonce de la mort de son père, Bjorn serra ses mains si fort que du sang en coula. Fiévreux de vengeance, il arma une flotte de 400 navires avec ses frères pour capturer le roi Ælla.

Plutôt que de s’en tenir à la méthode de torture décrite dans le Conte qui était déjà assez sanglante, Saxo fait couper par les garçons de Ragnar la figure d’un aigle dans le dos d’Ælla et dit qu’après cela  » ils salèrent la chair mutilée « .

Après cet événement, Bjorn rentra chez lui et aucune autre mention n’est faite de lui.

Inspiration historique possible pour Bjorn

Le corpus sur Ragnar et ses fils date principalement des 12e et 13e siècles, cependant, le contexte historique et l’inspiration des légendes se trouvent au 9e siècle, au sommet des raids et de l’expansion des Vikings et certains détails sont en effet historiques.

Le roi Ælla, par exemple, a réellement régné sur Northumbria vers 866 après J.-C. et a vu une invasion de la  » Grande Armée  » viking à sa porte à partir de 865 après J.-C. Bien que sa mort historique soit survenue dans une bataille avec les forces vikings autour de York vers 867, les méthodes de torture légendaire ne sont ni mentionnées ni probables.

Les luttes de seigneurie à travers la Scandinavie et les nombreuses excursions de Ragnar et de ses fils s’inscrivent également dans le contexte du 9e siècle où les Vikings déployaient leurs navires à travers l’Europe. Les problèmes liés à l’établissement de parallèles possibles entre les légendes et l’histoire à un niveau plus élevé sont, entre autres, la similitude des noms vikings (deux Bjorns dans deux sources ne doivent pas nécessairement être la même personne) et la rareté des sources que nous avons pour le 9e siècle.

C’est précisément la raison pour laquelle l’identification directe et individuelle d’un personnage historique avec le personnage légendaire de Bjorn Ironside est problématique.

Il semble y avoir un courant (secondaire) qui traverse certains de nos chercheurs et qui voit Bjorn Ironside comme accompagné d’un autre Viking appelé Hásteinn (également orthographié Hastein ou Hasting) leader d’un raid historique des Vikings en Espagne.

Aujourd’hui.ont sait que de telles expéditions lointaines ont effectivement eu lieu. La plus ancienne dont nous ayons connaissance a eu lieu en 844 et a vu les Vikings conquérir Séville ainsi que d’autres lieux avant d’être chassés par les Arabes résidents (la région faisait alors partie de l’Emirat omeyyade de Córdoba).

En 859, une importante flotte de Vikings semble avoir quitté sa base sur la Loire, en France, pour se rendre en Espagne, en Afrique du Nord, en Italie et dans le sud-est de la France, où, selon les légendes, elle aurait recueilli de nombreux butins et esclaves.

L’universitaire Elise Roesdahl affirme qu’un camp d’hiver viking est effectivement connu en Camargue, dans la région du delta du Rhône, et que Pise et d’autres villes italiennes ont également été pillées. De plus, ces raids vikings méditerranéens ne sont pas seulement enregistrés dans des récits normands et scandinaves ultérieurs, mais aussi dans des œuvres contemporaines comme les Annales franches de St Bertin et des sources arabes.

Le lien présumé des raids méditerranéens avec Bjorn côtes de fer et Hásteinn semble ,pour autant que nous le sachions, provenir uniquement de la main d’un certain  Guillaume de Jumièges, qui a écrit son œuvre la Gesta Normannorum Ducum  » Les actes des ducs normands  » vers 1070.

La légende de Bjorn Ironside, ici aussi fils d’un « roi Lothbrok » et décrit comme ayant attaqué la ville de Luni, existait donc bien avant les travaux les plus connus du 13e siècle sur lui.

En ce qui concerne Bjorn, nous n’en savons pas beaucoup plus, si ce n’est qu’au moins deux chroniques médiévales mentionnent un Viking qu’ils appellent Berno « peut-être Bjorn en vieux Norrois  » qui a fait une descente sur la Seine en France dans les années 850. Cela ne semble guère suffisant pour assimiler l’un ou l’autre de ces chefs vikings du 9e siècle de l’ère chrétienne à un personnage aussi défini que Bjorn côtes de fer. Celui qui a dirigé ces expéditions en France et en Espagne aurait clairement suscité l’intérêt des écrivains ultérieurs, cependant, et la déduction la plus logique est que l’un d’eux ou les deux ont aidé à inspirer ou à se rapprocher de la figure légendaire de Bjorn Ironside, qui voyage loin et dans le monde.

 

Un commentaire sur “bjorn côtes de fer | björn ier

  1. Pingback: Signification Du Symbole Viking Créé Par Odin, Le Valknut - TRISKELION

Laisser un commentaire